Natacha Frankinet, auteur sur Horse Nutrition Project

À propos

La rhinopneumonie chez le cheval

Voir nos partenaires

Malheureusement la rhinopneumonie est de retour! 

On fait le point pour vous sur cette maladie qui ressurgit quasi annuellement à cette période de l’année.

La rhinopneumonie est causée par deux virus très contagieux :

🦠 L’HVE 1 : cause des troubles respiratoires, des avortements et une atteinte nerveuse (atteinte la plus grave dans laquelle le potentiel vital du cheval est très engagé).

🦠 L’HVE 4 : cause essentiellement des troubles respiratoires. C’est le plus fréquemment rencontré.

Quels sont les symptômes chez les chevaux ?

🤧 Forme respiratoire : fièvre (T° rectale supérieure à 38.5 °C), écoulements au niveau des naseaux, larmoiements et toux sèche.
Dure 1 à 2 semaines. Attention aux sur-infections bactériennes !

😬 Forme nerveuse : ataxie (faiblesse et défaut de proprioception) et évolution possible mais dramatique en paralysie (décubitus).

Comment diagnostiquer la rhinopneumonie chez le cheval ?

Votre vétérinaire réalisera une prise de sang qui permettra de poser le diagnostic.

Comment soigner mon cheval ?

Malheureusement, il n’y a pas de traitement contre ce virus.
Votre vétérinaire traitera les symptômes respiratoires.
La forme nerveuse demande une prise en charge lourde et nécessite une hospitalisation.

Comment protéger mon cheval de la rhinopneumonie ?

💉 VACCINER 💉

Malgré les quelques effets secondaires (gonflement, fièvre passagère, douleur dans l’encolure) le vaccin reste le SEUL moyen de protéger votre cheval.

Deux injections à 1 mois d’intervalle et un rappel annuel (idéalement semestriel).
Le vaccin ne protège pas à 100% de la rhinopneumonie mais il améliore grandement les chances pour votre cheval de ne pas contracter la maladie ou d’en faire une forme relativement bénigne.

Que faire si il y a déjà des cas autour de mon cheval ?

👉 Mettre en quarantaine les chevaux atteints ou suspects.

👉 VACCINER LE PLUS VITE POSSIBLE et respecter des conditions sanitaires strictes (limiter l’accès aux écuries aux personnes et aux autres chevaux, matériel à usage réservé, …).

👉 L’infection se fait par inhalation de particules aériennes contenant le virus (expectorations lors de la toux) ou par contact des sécrétions contaminées (jetage, bave, arrière-faix, …). Il est nécessaire d’avoir un contact direct entre les particules organiques porteuses et les muqueuses du cheval pour qu’il y ait transmission. Une quarantaine bien menée permet donc d’isoler un foyer au sein même d’une écurie.

La résistance de l’HVE1 dans le milieu extérieur est assez faible, de l’ordre de quelques heures. Il peut survivre quelques jours s’il se trouve dans des conditions favorables (liquides, sécrétions biologiques, etc.). Il est donc assez simple d’empêcher la survie du virus dans l’écurie en nettoyant au savon et à l’eau chaude les boxes et le matériel (abreuvoirs, mangeoires, seaux, fourches …). Il est également important de bien sécher les locaux.

C’est quoi le portage latent ?

Les herpèsvirus équins sont capables de rester “endormis” dans l’organisme après une première infection. Lors de conditions stressantes ou d’immunosuppression, le virus se réactive et le cheval est de nouveau contagieux 🦠

Le portage n’a pas de lien avec la vaccination. Un cheval vacciné peut être porteur et excréter à nouveau le virus suite à un épisode de stress ou d’immunodépression 🦠

×

Merci pour votre commande. Vous avez choisi d'enlever votre commande dans un de nos points-relais. Votre colis ne pourra donc pas vous être envoyé à votre domicile ou une autre adresse. L'enlèvement de votre colis est de votre responsabilité.